• L'Arbalète, le train drapeau de la ligne 4 entre Paris et Zurich

    Quel autre nom de train prestigieux pouvait-on choisir pour relier Paris à la Suisse, patrie de Guillaume Tell, mercenaire expert dans l'usage de cette arme ?

    C'est donc ainsi que naquit le 2 juin 1957 le train drapeau de la ligne 4 reliant Paris à Zurich.

    Plusieurs matériels assurèrent ce train, dont certains ont été reproduits en N.

    La reproduction de ce train en matériel suisse constitue la seule exception hors SNCF de ma collection.

    Entre 1964 et 1969, ce sont les rames diesel Ram suisses qui assurèrent l'Arbalète.

    Le Trans Europ Express Arbalete assuré en Ram (Minitrix)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    De 1976 à 1979, ce TEE fut assuré en voitures SNCF Mistral 69 tractées par une CC 72000.

    A ce titre, notez le hors-série Le Train, consacré aux grands trains, retraçant l'épopée de l'Arbalète, récemment paru, en complément de l'ouvrage de référence sur les TEE de Maurice Mertens et Jean-Pierre Malaspina.

    On retrouve ce train sur le réseau d'Ennecourt

    L'Arbalète, en composition fin des années 70, voitures Mistral 69 (LS Models) et CC 72000 (Minitrix)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    A compter de 1980, l'Arbalète perdit le statut de TEE, et devint un train Eurocity.

    A la fin de son existence, il fut assuré en matériel suisse, tracté par une Unité Multiple de BB 67400.

    Sur cette photo, il manque le fourgon à bagages DMS qui accompagnait toujours ce train. Par bonheur, ce fourgon est en cours de réalisation par un petit artisan allemand. Les 2 BB 67400 sont des modèles Vapeur70. Guy Pottier, à l'origine de cette boutique basée à Lure (sur la ligne 4 !), avait un catalogue exceptionnel regorgeant de matériel inespérés en N à l'époque.
    Les BB 67400 Minitrix, disponibles sous peu, prendront le relai de ces honorables prédécesseurs.

    L'Eurocity Arbalète assuré en UM 67400 + rame CFF

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Pour être complet, il manque cruellement au N français les RGP TEE ainsi que les voitures DEV inox, qui ont également circulé en TEE Arbalète. Gageons que ces modèles emblématiques du réseau français finiront par intéresser l'un ou l'autre fabricant.

    « Au royaume des grosses bleues !Les belles maquettes de Alain Joigneau »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    SBB CFF FFS
    Mercredi 7 Janvier 2015 à 20:43

    Pour le peu que je me souvienne, l'EC Arbalète, n'avait pas de voiture panoramique

    2
    Mercredi 7 Janvier 2015 à 20:51

    Le train n'en avait effectivement pas en service régulier, mais une connaissance habitant sur la ligne m'a dit avoir vu l'une ou l'autre fois le train avec une voiture panoramique.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :