• Un réseau d'embranchements

    Une fois la gare conçue, je souhaitais consacrer plusieurs modules à la réalisation d'embranchements.

    A ma gauche, un embranchement céréalier, composé d'un silo et d'un hangar.

    Ici sont chargés des trains entiers de céréales, et déchargés des wagons de matériel agricole ou de sacs d'engrais palettisés.

    l'embranchement céréalier

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    L'embranchement est conçu pour une desserte au passage : les trains sont obligés de poursuivre leur route après la desserte et ne peuvent pas revenir sur leurs pas. Heureusement, la gare suivante, Ennecourt, permet de stationner la rame, et faire demi-tour avec la machine pour repartir dans l'autre sens.

    L'embranchement dispose de 2 voies de stationnement, d'une voie de desserte des silos et une voie qui dessert un quai de déchargement, pouvant accueillir un ou deux wagons.

    Manoeuvre sur la coopérative agricole

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    A ma droite, la raffinerie.

    La ligne 4 dessert une raffinerie de pétrole, à grandpuits. De là à la faire déménager près d'Ennecourt, il n'y avait qu'un pas à franchir, tenant compte du large choix en citernes pour hydrocarbures disponibles.

    Pour le reste, mes études m'ont bien servi, ayant plusieurs fois eu l'occasion de visiter une raffinerie, et donc d'en comprendre l'agencement et le fonctionnement des installations.

    Certes, comme presque toujours, il s'agissait d'évoquer simplement cette industrie. Pour ce faire j'avais quand même quelques kits intéressant (Walthers Cornerstone), tout le reste n'étant que mise en musique.

    La raffinerie d'Ennecourt

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Outre les unités de transformation, il y avait donc lieu de reproduire les bacs de pétrole brut, les bacs de produits finis (sphères de gaz et cuves diverses), les ateliers de maintenance, le bâtiment administratif comportant les moyens de secours (installations Seveso oblige), la gare routière de chargement et la gare ferroviaire.

    Le faisceau était composé de 4 voies : une voie de réception, une voie de manœuvre, une voie de chargement et une voie de formation avant départ.

    Une UM de BB 66000 (Artrain) au départ de la raffinerie au crochet d'un train entier de carburant

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Contrairement à la Coopérative d'Ennecourt Groupe Burgun, puissant groupe agro-alimentaire, la Compagnie des Pétroles Moret est embranchée sur ce qu'il reste de l'ancienne voie unique reliant Ennecourt à Miniménil, reconvertie en Voie Unique à Trafic Restreint, uniquement réservée aux trains de fret.

    La sortie de la gare d'Ennecourt. Sur la droite la VUTR menant à la raffinerie d'Ennecourt

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    « La CC 72000 MinitrixSa majesté l'Aston Martin DB5 »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :